Le Lombrithé est sans doute le terme le plus employé par les adeptes du lombricompostage et les professionnels de la lombriculture.
Cependant, dans les manuels, les livres, les guides pratiques et les sites Internet (sites de lombriculteurs et blogs persos) dédiés à ces sujets, d’autres expressions sont souvent employés. On parle parfois de percolat ou de jus de compost. Le thé de lombricompost est est également fréquent.

Ce terme fait évidemment penser à la boisson chaude, servie l’après-midi (tea-time en Angleterre ;-))) ) ou la tisane consommée dans la soirée. Le lombrithé est liquide, comme le thé. Il présente aussi une couleur foncée comme certaines infusions servies. Bien entendu, le jus de compost ne sera pas à boire. Il n’aura pas non plus la même odeur.

Pour autant, il sera très apprécié pour les nombreux lombrics en activité dans votre lombricomposteur. N’oubliez pas de vider régulièrement le thé de lombricompost contenu dans votre LC. Vous éviterez que les vers se noient. Vous pourrez ensuite utiliser votre lombrithé pour vos plantations et divers usages, à découvrir sur cette page !

A noter que les sachets de thé usagés peuvent servir comme alimentation pour les vers. Il trouvera sa place parmi les épluchures de légumes, les morceaux de cartons, les coquilles d’œufs broyées ou le marc de café !

Et vous, quelle est votre expression préférée pour définir l’engrais liquide produit par les lombrics ? Pour ma part, je préfère utiliser le terme Lombrithé. Celui-ci résume parfaitement l’origine (racine lombri) et l’aspect liquide (thé). Une telle appellation permet de comprendre que le liquide provient d’éléments solides …

A vos commentaires !

Achat de Lombrithé en Ligne

Le Thé de Lombricompost, une autre appellation du Lombrithé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *